Abdelaziz Belkhadem, Amar Saïdani et les fausses prédictions d’Ould Abbès

Abdelaziz Belkhadem, Amar Saïdani et les fausses prédictions d’Ould Abbès

82
SHARE

Moins de 24 heures après ses déclarations sur une « information » qui devait « réjouir les Algériens », Djamel Ould-Abbès a été rattrapé par ses mensonges. La prédiction du secrétaire général du FLN n’a finalement rien d’extraordinaire. Il faisait référence à la convocation du Corps électoral, intervenue ce samedi fixant ainsi les élections locales au jeudi 23 novembre prochain.

Pour faire oublier son faux scoop, le secrétaire général du FLN s’est vite transformé en porte-parole du chef de l’Etat. Il a tenu à démentir, lui-même, les informations faisant état de la possible nomination de Abdelaziz Belkhadem comme directeur de cabinet de la présidence de la République. «Jamais Belkhadem ne sera désigné directeur de cabinet de la présidence», a-t-il confié au média électronique TSA.

Pour donner encore cette impression d’être proche des dieux, Djamel Ould-Abbès a indiqué à des journalistes que le chef de l’Etat ne « répond jamais aux rumeurs ». Comment peut-il être dans les secrets des dieux lui qui, une semaine auparavant, avait reconnu qu’il ne savait pas forcément ce que « fait le président de la République ».

L’épisode Ould-Abbès rappelle étrangement les sorties tonitruantes de son prédécesseur. Sauf que la majeure partie des prédictions de Amar Sâadani se sont concrétisées. Contrairement aux approximations d’un Ould-Abbès qui fait feu de tout bois !

L’article Abdelaziz Belkhadem, Amar Saïdani et les fausses prédictions d’Ould Abbès est apparu en premier sur Algérie Part.

Source de l'article : cliquez-ici