À l’occasion du 40e anniversaire de sa mort Hommage appuyé au colonel...

À l’occasion du 40e anniversaire de sa mort Hommage appuyé au colonel Othmane à Oran

44
SHARE

Un hommage appuyé a été rendu à feu colonel Othmane, de son vrai nom Benhaddou Bouhadjar, lors d’un forum organisé hier au siège du quotidien El Djoumhouria à Oran, à l’occasion du 40e anniversaire de sa mort.

Organisée en partenariat avec l’association Mechaâl Echahid en présence d’autorités de la wilaya d’Oran, cette rencontre a été une occasion de plus pour mettre davantage de lumière sur une figure marquante de la guerre de Libération nationale, comme l’a indiqué un professeur d’univesité, Lahcène Zghaïdi, qui a mis en exergue le parcours de cet homme exceptionnel faisant partie d’une génération qui a pris les armes pour combattre le colonialisme français.

Bouhadjar avait tout juste 20 ans lorsqu’il a rejoint l’Organisation spéciale (OS) en 1947, avant d’adhérer au Parti du peuple algérien (PPA), puis au Mouvement du manifeste et ensuite au MTLD, a-t-il évoqué rappelant que cet homme armé de valeurs a participé avec des moudjahidine de la Wilaya V à des opérations de commandos dans l’acheminement des armes et aux attaques de fermes coloniales.

Des intervenants dont des compagnons d’armes du moudjahid défunt ont, tour à tour, mis en exergue son courage et son patriotisme.
Né le 23 novembre 1927 à Aïn-Témouchent, Benhaddou Bouhadjar a suivi ses parents pour vivre à Hassi-el-Ghella, une commune relevant de la wilaya d’Aïn-Témouchent. A l’âge de 23 ans, il fut emprisonné au même titre que 47 personnes et fit connaissance des chahids Ahmed Zabana et Hamou Boutlélis.
En 1957, il prit part à la réunion des cadres de la Wilaya V historique, aux côtés de Si Slimane (Kaïd Ahmed), le colonel Lotfi, si Nacer Merbah, Farradj, Si Rachid et le colonel Houari Boumediène qui était à la tête de l’état-major de l’Armée de libération nationale (ALN).
En 1961, il a été désigné à la tête de la Wilaya V historique succédant ainsi au colonel Lotfi, qui venait de tomber au champ d’honneur. Il a été désigné comme membre du Conseil de la révolution. La famille du défunt colonel Othmane a été honorée à cette occasion.
APS

Source de l'article : cliquez-ici