Championnat d’Angleterre : Arsenal ne répond plus

Championnat d’Angleterre : Arsenal ne répond plus

51
SHARE

TSA
Championnat d’Angleterre : Arsenal ne répond plus

Arsenal a encore pris l’eau dimanche chez des Reds déchaînés (4-0) et se retrouve déjà à une très inconfortable 16e place après la 3e journée de Premier League. Tout va en revanche très bien pour Liverpool, dauphin de Manchester United, et Chelsea qui remonte au 6e rang.

Surpris en ouverture, les Blues ont confirmé contre Everton (2-0) leur victoire de la semaine passée à Tottenham. Les Spurs, eux, restent dans le dur et 9e après avoir encore balbutié à Wembley face à Burnley (1-1).

Privé de Ligue des champions pour la première fois depuis 20 ans, Arsenal continue donc de ne pas faire grand chose pour y revenir.

Mentalement, c’était difficile“, a reconnu sur Sky Sports son manager Arsène Wenger, déjà pas au mieux. “Une performance très décevante. C’était désastreux. Le résultat est une conséquence de la performance”.

Sa piteuse défaite à Liverpool inquiète autant par l’ampleur du score que par la différence de niveau entre les deux équipes. Il n’a en effet fallu que dix-sept minutes à Firmino pour trouver l’ouverture. Mané (40) puis le 3e attaquant Salah (57) ont logiquement mis KO les Gunners. Entré en jeu trois minutes plus tôt, Sturridge s’est également servi (77).

– Semaine faste pour Liverpool –

Arsenal, qui ne compte que trois points, avait déjà connu deux sérieux avertissements lors des deux premiers matches de championnat. C’était passé in extremis face à Leicester (4-3), mais pas à Stoke City (0-1). Le niveau de jeu était à chaque fois insuffisant, notamment sur le plan défensif.

Et dire que les Londoniens retrouvaient à Anfield leurs blessés, Laurent Koscielny, le pilier de l’arrière-garde, et Alexis Sanchez, l’attaquant prolifique… Mais les deux n’ont rien apporté et il semble donc difficile de trouver des excuses à l’équipe ou même des explications.

Après s’être qualifié en C1 face à Offenheim, tout continue en revanche de sourire pour Liverpool, à deux points de Manchester United, vainqueurs 2-0 de Leicester la veille.

Le manager Jürgen Klopp a su gérer les interférences liées à son attaquant Philippe Coutinho, courtisé depuis des semaines par le FC Barcelone et son absence ne semble pas nuire à la créativité des Reds.

Le dimanche a donc été mauvais dans le nord de Londres et Tottenham, rejoint dans les derniers instants par Burnley après l’ouverture du score de Dele Alli (49), n’a pas échappé à la règle.

Cette nouvelle contre-performance à Wembley, enceinte provisoirement occupée jusqu’à la livraison du nouveau White Hart Lane, va conforter les superstitieux dans leur idée que les Spurs sont impressionnés par la grandeur du terrain et du temple du nord-ouest londonien où ils n’ont gagné qu’une seule fois en 11 tentatives.

– Chelsea revient –

Burnley avait déjà réussi à créer l’exploit lors de sa dernière venue à Londres, il y a deux semaines, sur le terrain de Chelsea (victoire 3-2).

Dans le sud de la capitale, la météo semble redevenue clémente puisque Chelsea, justement, range peu à peu son mauvais départ dans la catégorie des malentendus.

Face à Everton, le champion en titre a confirmé grâce aux Espagnols Fabregas (27) et Morata (40) sa performance haut-de-gamme réalisée à Wembley. Le voilà désormais à six points, à trois longueurs du leader mancunien.

Antonio Conte est revenu à son 3-4-3 unidimensionnel de l’an dernier, mais la mini-crise de ce mois d’août a permis au manager de Chelsea de savoir qu’il peut compter sur un 3-5-2 avec David Luiz au milieu, dans les matches à forte intensité.

Ce premier mois de la saison 2017-2018 a été marqué par la robustesse de Manchester United, dont le bilan de neuf points, dix buts marqués et aucun encaissé semble parfait. L’impression de solidité et de sérénité tranche justement avec la nervosité des voisins de Manchester City (4e), qui ont reçu neuf cartons jaunes et deux rouges lors des deux derniers matches, dont le dernier samedi lors de la victoire au forceps à Bournemouth (2-1) samedi.

Championnat d’Angleterre : Arsenal ne répond plus

Source de l'article : cliquez-ici