Oran : Les citoyens se plaignent de l’état du téléphérique

Oran : Les citoyens se plaignent de l’état du téléphérique

59
SHARE
De nombreux citoyens, en particulier les habitants de Hai Dherb, Planteur et autres quartiers de la ville d’Oran se plaignent de la situation catastrophique, dans laquelle se trouve la station du téléphérique,  transformée en un site de collecte des déchets, et ce  après l’arrêt du projet pour sa remise en état. Un état de fait qui a poussé les habitants à se rassembler et adresser une plainte à M. le Wali lors de sa récente visite à « Fort Santa cruz »,  lesquels  ont profité de cette présence du premier responsable de la wilaya sur le site en question pour lui exprimer leur mécontentement  à l’égard du problème vécu, lui demandant son intervention pour remettre à jour le projet et le ressusciter, compte tenu du rôle important qu’il représente dans le développement de l’activité touristique dans la ville. Notons, que  le représentant des citoyens qui a parlé à M. le Wali, a confirmé que le  Téléphérique était la meilleure façon pour se déplacer du centre-ville vers les montagnes de « Murdjajo », surtout pour ceux qui se sont habitués à visiter cette région touristique pittoresque, alors, que le site de la station s’est transformé, après l’arrêt du projet en un point noir pour la collecte des ordures,  vu  que le projet de réaménagement du téléphérique  d’Oran est resté à l’arrêt pendant des années, en dépit des promesses et déclarations faites par les responsables sur le lancement des travaux, en raison de l’importance du site. Un site  qui représente un atout pour le tourisme et facilite la circulation des citoyens et les visiteurs qui souhaitent atteindre le sommet du mont Murdjajo.  Mais à ce jour,  le fonctionnement de ce moyen de transport reste un  rêve pour les habitants de la ville et ses visiteurs, et ce  au moment , où la wilaya d’Oran souhaite être la capitale de la Méditerranée avec tous les critères, mais le manque d’attention sérieuse, vis-à-vis de ses  infrastructures touristiques, ainsi que le manque de culture d’investissement dans cet aspect et les atermoiements dans le lancement d’un certain nombre de projets de développement aurait  placé la wilaya dans une situation difficile à remporter un tel  titre.  Le plus déplorable, c’est  la longue négligence qui a touché le site de la station du «Téléphérique » à Hai Dherb, où l’endroit est devenu solitaire et difficile d’accès à cause de la situation catastrophique qui sévit et par laquelle le lieu s’est transformé en un dépotoir aux immondices.
Touffik
Source de l'article : cliquez-ici