Son président a indiqué qu’une nouvelle initiative rassembleuse est envisageable Le MSP...

Son président a indiqué qu’une nouvelle initiative rassembleuse est envisageable Le MSP appelle la classe politique au dialogue

58
SHARE

Hier à l’ouverture d’une conférence politique au siège du parti à El Mouradia, le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abdelmadjid Menasra, a appelé la classe politique à dialoguer afin de trouver des solutions aux problèmes du pays.

Abdelmadjid Menasra qui a précisé que son mouvement n’est pas porteur d’une nouvelle initiative pour réunir les forces politiques – même si cela, a-t-il affirmé, reste envisageable – a en tout cas tendu la main aussi bien à l’opposition qu’aux partis au pouvoir. «Il n’y a rien pour le moment mais, c’est possible dans les jours qui viennent», a-t-il déclaré. Et d’ajouter : «La main du MSP est tendue à tout le monde».

Le diagnostic de la situation politique du pays fait par le président du MSP et décliné en sept points, dresse un tableau des plus sombres : «Démobilisation des citoyens, érosion de la légitimité politique, mépris de l’opinion publique, absence d’une vision stratégique, confusion dans la décision politique, amenuisement des ressources financières, grogne populaire, instabilité et insécurité tout au long des frontières du pays».

Abdelmadjid Menasra a expliqué l’absence de vision et la confusion des décisions, allusion faite aux derniers remaniements ministériels, par l’enjeu de la présidentielle de 2019 : «Tout est suspendu à l’élection présidentielle de 2019 et tout ce qui se décide a un lien d’une manière ou d’une autre avec cette échéance politique et du coup, on vit au jour le jour en ne gérant que les affaires courantes».

Ainsi, le chef de file du MSP a suggéré l’ouverture d’un dialogue national global en mesure de déboucher sur un consensus national et une feuille de route qui pourrait corriger le processus démocratique et organiser l’alternance au pouvoir. «Il faut accepter la compétition saine et permettre à l’opposition ne serait-ce que d’exercer son rôle dans le cadre des lois de la République», a-t-il appelé. Et d’insister : «La main du MSP reste tendue à tout le monde.»
L. H.

Source de l'article : cliquez-ici