Locales 2017 : la HIISE compte acquitter de son devoir constitutionnel pour...

Locales 2017 : la HIISE compte acquitter de son devoir constitutionnel pour consacrer la liberté de choix

78
SHARE

Le président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), Abdelouahab Derbal, a affirmé lundi à Alger, que l’instance comptait acquitter de son devoir constitutionnel pour consacrer la liberté de choix qui reste la meilleure voie vers des élections transparentes et intègres à même de garantir la stabilité politique du pays ».

« L’HIISE compte acquitter de son devoir constitutionnel en matière de protection de la voix du citoyen en vue de consacrer la liberté de choix lors des élections locales du 23 novembre prochain », a souligné M. Derbal à l’ouverture des travaux de la 2ème session ordinaire du conseil de l’Instance, estimant que « c’est la meilleure voie vers des élections transparentes permettant d’asseoir une démocratie fondée sur le respect de la voix du citoyen, une garantie de la stabilité politique dans notre pays ».

M. Derbal a appelé les membres de l’HIISE à « continuer sur la même détermination dont ils ont fait montre au cours des législatives de mai 2017″, d’autant que les élections locales exigent davantage d’efforts, un suivi permanent sur le terrain et de plus grands moyens ».

Saluant les efforts des membres de l’HIISE sur la scène politique en vue d’assurer une transition sûre du pays vers une nouvelle étape plus stable et plus développée, M. Derbal a souligné que les élections locales « sont un défi à relever face à l’opinion publique à intérieur et à extérieur du pays ».

« Ce que la HIISE peut apporter à l’Algérie en cette conjoncture marquée par un contexte régional et international difficile est de contribuer avec ses partenaires politiques, les médias et l’administration, à garantir la liberté de choix qui constitue le principe même d’un processus électoral propre », a encore souligné M. Derbal, précisant que tous les acteurs politiques doivent se « solidariser pour la réalisation de l’objectif constitutionnel, la tenue d’élections transparentes et intègres ».

« Les politiques qui animent les élections en tant que premiers responsables de la transparence du processus électoral, sont tous appelés à mobiliser leurs énergies pour garantir la régularité de ce dernier étant la seule voie de la légitimité », a-t-il dit.

Après avoir salué les efforts des membres de la HIISE lors des législatives de mai dernier, M. Derbal a indiqué que l’expérience acquise par l’instance « lui a permis de mieux appréhender les faits tout au long du processus électoral », soulignant que « 570 saisines parvenues à l’instance le jour du scrutin ont été traitées, dont 38 saisines soumises au procureur général ».

Dans une déclaration à la presse en marge des travaux, M. Derbal a indiqué que la commission permanente installée avec le ministère de l’Intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire a décidé de procéder à « la révision de plusieurs points relatifs au processus électoral », relevant que le formulaire de collecte des signatures « sera différent pour les partis politiques et les listes indépendantes lors des prochaines élections locales ».

Concernant les rapports établis par les observateurs étrangers sur les Législatives de mai, M. Derbal a précisé que l’Instance a été « destinataire de trois rapports dont deux par voie diplomatique, de la mission des Nations unies et de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), et a pris connaissance des rapports des experts de l’Union européenne par voie de presse, tandis qu’elle n’a pas reçu le rapport établi par les experts de l’Union africaine (UA).

Les critères de l’ONU dans ce type de rapport sont une « référence », les décisions et les souveraineté des états étant scrupuleusement respectées », a encore précisé M. Derbal avant de conclure que le rapport des Nations unies comportait 5 recommandations notamment « la nécessité de soutenir son instance et de préparer des programmes incitant les jeunes et les femmes à participer davantage au processus électoral ».

APS

Source de l'article : cliquez-ici