Dinar : l’euro établit un nouveau record historique, les banques premières bénéficiaires

Dinar : l’euro établit un nouveau record historique, les banques premières bénéficiaires

33
SHARE

TSA
Dinar : l’euro établit un nouveau record historique, les banques premières bénéficiaires

Le dinar poursuit sa baisse face à l’euro dans les échanges interbancaires officiels. Ce mardi, la monnaie unique européenne a établi un nouveau record historique à 131,56 dinars, en hausse de 1,10% par rapport à hier lundi. Depuis le 1er janvier, l’euro a progressé de 13,17% par rapport au dinar.

La monnaie unique européenne profite de sa vigueur face aux autres devises, notamment le billet vert. L’euro a, en effet, dépassé mardi le seuil de 1,20 dollar pour la première fois depuis janvier 2015.

Mais si le dinar recule fortement face à l’euro, il ne profite pas de la baisse du dollar. Ce mardi, le billet vert a grimpé de 0,51% à 110,05 dinars, se rapprochant ainsi de son record historique (111,51 dinars).

Mais, selon les spécialistes, il est encore un peu tôt pour parler d’une politique de dépréciation. « Il est difficile de dire que le dinar baisse par rapport au dollar. Il y a certes des fluctuations mais elles sont trop faibles pour en tirer des conclusions », explique un économiste. Le projet de Loi de finances 2018, actuellement en cours d’élaboration, devrait donner une indication plus précise sur les intentions du gouvernement en matière de politique monétaire.

En attendant, cette situation profite pleinement aux banques commerciales. Ces dernières prélèvent une commission sur l’équivalent en dinars du montant de la transaction en euro. Or, cette commission n’est pas plafonnée.

« La commission prélevée par la banque auprès de son client augmente avec la hausse de la devise utilisée dans la transaction », explique un habitué des opérations d’importation.

« Les commissions des banques ne sont pas plafonnées. Ce qui constitue une anomalie. On peut comprendre que l’assureur ajuste sa commission en fonction de la fluctuation de la monnaie, mais pour la banque, cela n’a aucun sens vu que la commission est prélevée uniquement pour la gestion administrative du dossier », ajoute-t-il.

Les commissions prélevées par les banques varient, selon les clients.

Dinar : l’euro établit un nouveau record historique, les banques premières bénéficiaires

Source de l'article : cliquez-ici