NAHD : Neghiz déjà sous pression

NAHD : Neghiz déjà sous pression

63
SHARE

De retour à la compétition officielle, les Sang et Or ont raté leur entrée en championnat. Le faux pas concédé à Constantine face à l’équipe locale vient de compliquer davantage la mission du premier responsable du staff technique, Nabil Neghiz. Les supporters qui ont effectué le déplacement pour découvrir le NAHD new-look avec la titularisation des sept nouvelles recrues, Boussouf, Allati, Boutebba, Cherfaoui, Harrag, Addadi et Chakhrit, sont repartis déçus. Cette défaite met déjà l’entraîneur en chef sous une forte pression à dix jours d’un périlleux derby qui opposera le Nasria à l’USMA, vainqueur de la précédente journée face au PAC.
Il ne s’attendait pas à un tel début
Satisfait des prestations livrées par ses joueurs lors de la Coupe arabe qui s’est déroulée la fin du mois de juillet et début août en Egypte, l’ancien adjoint de Christian Gourcuff ne s’attendait pas à un tel début. Ce qui justifie sa déception à la fin de la partie perdue sur le score de trois buts à un.
Il est déçu par le rendement de certains joueurs
Affecté, le premier responsable de la barre technique qui a pris tout son temps avant de dégager son équipe type était également surpris par le rendement de certains de ses éléments. D’après les informations dont nous disposons, il aurait affiché clairement à ses proches qu’il ne s’attendait pas à un tel rendement de la part de quelques joueurs.
Il exige une réaction contre les Usmistes
Conscient qu’une nouvelle défaite aura de lourdes conséquences sur l’état d’esprit du groupe, le technicien espère une réaction de la part de ses hommes et cela à partir de la prochaine sortie. Ayant tracé l’objectif de lutter pour les premières places, la direction ne devra pas elle aussi se montrer compréhensive dans le cas où une seconde défaite serait enregistrée. Ayant suffisamment de temps pour préparer le prochain derby, le natif de Jijel n’a d’autre choix que décrocher un succès qui permettra aux Sang et Or de se relancer.

Source de l'article : cliquez-ici