Aïd El Adha : pour aller à la rencontre de leurs proches,...

Aïd El Adha : pour aller à la rencontre de leurs proches, les Algériens nombreux à dire leur préférence au voyage par train

78
SHARE

Pour de nombreux Algériens désirant se rapprocher de familles éloignées pour célébrer en commun l’Aïd El Adha, prendre le train est l’un des moyens de transport qui est le plus sollicité quand, bien sûr, celui-ci dessert la région vers lesquelles ils désirent se déplacer.

Comme chaque fois, à la veille de la célébration des grandes évènements religieux, elles sont particulièrement nombreuses les familles ne possédant pas de moyen de locomotion propre, à emprunter divers moyens de transport pour aller à la rencontre de leurs proches.

Le journaliste de la chaine 3 de la Radio Algérienne, dans un reportage consacré, mercredi, à ce sujet, observe que de plus en plus d’Algériens ont tendance à préférer le train comme moyen de déplacement pour rejoindre leurs familiers, à l’occasion des fêtes les plus importantes ou bien lors de leur départ en vacances.

Un dame explique, qu’auparavant, elle faisait ses déplacements par voiture, « mais comme il y de plus en plus de risques sur les route, je préfère, dit-elle, prendre le train ». Pour elle, ce moyen de transport est, de plus, « plus sécurisant ».

Un père de famille attendant de gagner son compartiment pour rejoindre  Oran déclare, lui aussi, préférer le transport par rail qui, dit-il, contrairement au bus, évite de rester confiné dans un espace exigu, sans possibilité de bouger. « Et puis, ajoute-t-il, on y rencontre moins de monde ».

L’auteur du reportage rappelle qu’en prévision de l’important afflux de voyageurs, à la veille et durant l’Aïd, la Société nationale des transports ferroviaire a, comme chaque fois à pareil anniversaire, pris les devants en faisant en sorte de multiplier le nombre de ses dessertes vers différentes destinations.

Khadidja Bouacha, cadre de la direction des transports à la SNTF annonce que le renforcement des convois ferroviaires a commencé à être entrepris, à partir du 28 août, particulièrement au niveau des grandes lignes telles celles reliant Alger à Oran, Alger à Constantine, Annaba à Constantine et Alger et Oran vers Béchar.

« Que ce soit par train, par bus ou par avion », le journaliste de la radio observe que nombre d’Algériens ont déjà commencé à se déplacer pour rejoindre leurs connaissances, « afin d’éviter de rush » de voyageurs constaté, chaque fois, lors des grandes réjouissances.

Source de l'article : cliquez-ici