ATH MAOUCHE Caroube, tomate et poivron rouge moulus: Ces produits du terroir...

ATH MAOUCHE Caroube, tomate et poivron rouge moulus: Ces produits du terroir qui font la renommée de la région

101
SHARE

La localité d’Ath Maouche est connue, pour la qualité supérieure de la figue sèche produite chaque année. D’ailleurs, le label «Figue sèche de Béni Maouche» a dépassé les frontières du pays pour «atterrir» dans plusieurs pays européens notamment. Cependant, il y a également des produits du terroir qui sont produits localement mais qui font moins «parler» d’eux. Il s’agit du poivron et de la tomate moulus. En effet, comme c’est la période de leur confection, ces deux légumes très demandés par les ménages, occupent ces jours-ci une bonne partie des travaux domestiques, avec l’achat de grandes quantités dans l’optique de les émietter et de les sécher au soleil.

Les miettes du poivron rouge et de la tomate sont étalées sur des bâches à l’air libre et sous un soleil ardent pour être séchées. Dans presque toutes les habitations de cette localité rurale, il est constaté des surfaces entières, que ce soit sur les terrasses ou dans les jardins, remplies de ces deux légumes à sécher. Une fois secs, ils sont mis dans des sacs hermétiques et pris aux moulins pour être broyés et transformés en poudre. Ces deux ingrédients, produits artisanalement, sont utilisés dans la confection des plats culinaires de tous les jours. Ainsi, en place et lieu, par exemple de la tomate en conserve, dont on dit qu’elle n’est pas sans conséquences fâcheuses sur la santé, la ménagère utilise de la tomate artisanale broyée et moulue pour relever la saveur des plats, notamment des sauces. Et pour la coloration en rouge foncé, elle utilise aussi le poivron rouge moulu.

La confection manuelle de ces deux ingrédients est toujours en vogue dans ces contrées perchées. Par ailleurs, les habitants procèdent ces derniers jours à la récolte de la caroube, très estimée localement. Ce fruit, une fois cueillis, est acheminé vers les moulins traditionnels de la région pour être réduit en poudre. Celle-ci est associée à l’huile d’olive. Un mélange qui sert à imbiber les figues sèches et, pourquoi pas, les consommer sans modération.

S. Y.

Source de l'article : cliquez-ici