Annaba – Cours de la Révolution: Une stèle indigne des Martyrs de...

Annaba – Cours de la Révolution: Une stèle indigne des Martyrs de la ville

79
SHARE

Un tronc de palmier, servant de pied de stèle à des plaques en marbre dont l’une a pratiquement disparu ou emportée sans doute par quelque quidam pour la placer dans sa cuisine ou sur une tombe, sert de support et donne une image très décevante de l’hommage que devrait mériter ces quatre jeunes fédayines du Commando dit de « Babou Chérif » le lion de l’Edough. Une image navrante que cette stèle qui défigure une partie du Cours. Ces commandos  avaient mitraillé le Cours de la Révolution par une journée du début d’Octobre 1956. Ils avaient eu le courage de traverser  toute l’étendue du centre névralgique de la ville, uniquement fréquenté par les colons à cette époque et l’arroser de balles. Le massacre commis par les bérets rouges dans le courant de   la nuit du 19 au 20 août 1956 à  la Place d’Armes avait trouvé une réplique ce jour grâce à ces jeunes combattants de la liberté. Une stèle plus élaborée et plus représentative aurait été le meilleur des hommages qu’on aurait rendu à ces héros. Depuis l’indépendance, on a réclamé et attiré l’attention des différents édiles de  la ville sans qu’une solution ne soit amenée à cette « Tabehdila » comme nous l’a dit un vieux bônois, fier d’avoir connu au moins deux des fidayines. Nous ne terminons pas notre article sans parler de ce CEM dont les poubelles portaient le nom de Babou Chérif tombé au Champ d’Honneur à Chihani, alors qu’il convoyait des armes de Tunisie vers la Kabylie pour alimenter les forces de l’intérieur du pays.

Ahmed Chabi

Source de l'article : cliquez-ici