La mosquée Émir-Abdelkader bientôt achevée à Oran: Financée et réalisée par des...

La mosquée Émir-Abdelkader bientôt achevée à Oran: Financée et réalisée par des Turcs

67
SHARE

À première vue, la mosquée reflète une touche particulière de la mosquée bleue d’Istanbul, surtout l’entrée de l’édifice.

Dans un mois, la mosquée Émir-Abdelkader, réalisée grâce à un don estimé à 80 milliards de centimes de l’entreprise turque d’acier et de fer Tosyali, sera réceptionnée, selon le chef de projet turc. Située à quelques mètres du rond-point El-Bahia, à l’entrée de la ville d’Oran et implantée sur une assiette d’une superficie de 14 000 m2, le lieu de culte a une capacité de 2500 places pour les fidèles et un parking souterrain d’une centaine de places. À première vue, la mosquée reflète une touche particulière de la mosquée bleue d’Istanbul, surtout l’entrée de l’édifice avec sa placette et son magnifique jet d’eau, ainsi que les espaces verts. Le wali d’Oran a instruit la DTP de renforcer les solutions pour améliorer la fluidité de la circulation vers l’accès au lieu de culte, surtout celle en provenance de la RN4, et du quartier Petit Lac sans oublier d’insister sur les points noirs d’inondations probables, et le curage des avaloirs avant les premiers orages. Il faut rappeler que le terrain est situé sur une terre gorgée d’eau salée, “il a fallu des fouilles de 40 m de profondeur pour le renforcement du sol sous le contrôle du CTC”, confie un cadre technique. “Les travaux ont été lancés au mois de juin 2016 et la réception se fera dans un mois. Il ne reste que quelques retouches de décoration”, précise notre interlocuteur.
À l’intérieur, des balcons sont réservés aux femmes dans une architecture ottomane avec un seul minaret qui domine le quartier par sa hauteur. Stupéfait par la beauté de l’infrastructure, le wali d’Oran a exprimé son admiration aux responsables turcs et ceux de Tosyali, d’où le projet qui met en exergue le lien fort d’amitié qui lie les deux pays. Notons au passage qu’une partie du quartier, où est implantée la mosquée était squattée, les bidonvilles complètement rasés et ses occupants ont été relogés. C’est ainsi que la réalisation tout autour des cités urbaines, dotées de toutes les commodités a pris forme. “En 18 mois, les Turcs ont réalisé une mosquée clés en main, un délai à méditer”, lance à l’oreille un riverain.

Noureddine Benabbo

Source de l'article : cliquez-ici