Algérie: Le  »Démo » Atlas 200 full HD ne répond plus, Cristor Sétif...

Algérie: Le  »Démo » Atlas 200 full HD ne répond plus, Cristor Sétif accusé « d’arnaque »

100
SHARE

Une mise à jour à 2500 dinars puis une autre, deux mois plus tard à 1500 dinars… Et le service vendu ne dure pas 48 heures. Les détenteurs de démo Cristor Atlas, en addiction au foot et aux films crient à l’arnaque. Les revendeurs de  »démos »ne sont pas en reste… La Sarl Cristor est accusée de mener les « gens en bateau ». 

 Depuis samedi, les chaînes de Beinsport en français et celles du bouquet de Canalsatellite (Canal+, etc..) ne sont plus  »ouvertes » par le démodulateur fabriqué à Sétif, l’Atlas 200 full HD de Cristor.

Si les détenteurs de tels ‘’démos’’ prennent leur mal en patience, les revendeurs, dont le chiffre d’affaires se fait surtout dans l’actualisation des logiciels piratés, ne cachent pas leur colère.  »C’est de la pure arnaque », fulmine l’un d’eux, installé dans la vielle ville de Blida.

  »Nous avons tout récemment récupérés des appareils de clients dont les logiciels ont été actualisés dans l’usine de Cristor de Sétif. Mais, à peine remis à leur client, contre la somme de 1500 dinars, ils ne sont plus opérationnels pour le bouquet Canalsatellite, ou celui de BeinSport », nous explique t-il. »Sans aucune explication, il (le propriétaire de la marque, NDLR), a changé de boot (logiciel) trois fois depuis le mois de ramadhan, et il a récidivé ces deux derniers jours. C’est trop, il est en train de se moquer de nous », ajoute notre interlocuteur, qui a requis l’anonymat.

 Dans un autre magasin, même discours, mêmes reproches:  »le démodulateur Atlas 200 de Cristor est le plus mauvais de tous ».  »Non seulement il a une très mauvaise qualité d’image, mais son menu est illisible, et pas interactif », estime cet autre propriétaire d’un magasin de vente de « ‘démos » et TV. Et puis, ajoute t-il,  »il fonctionne sur des décodages pirates, donc il faut à chaque fois l’actualiser avec les nouveaux codes. »

  »Par rapport à ce qu’il y a sur le marché, ce n’est pas une affaire, à plus de 17000 DA contre moins de 14.000 dinars pour la concurrence, qui offre en plus deux années de garantie de connexion à un serveur », explique t-il encore, avant d’ajouter que  » de mini démos à 3500 DA sont mieux que l’Atlas HD200 ».

Ils nous mènent en bateau

 »Ils nous mènent en bateau. On leur ramène à l’usine les démos pour leur changer de boot, et 24 heures après, il y a un nouveau logiciel, et donc les clients déboursent 1500 DA pour rien. Beaucoup de nos clients se plaignent de cette situation et nous accusent de tous les maux, car nous sommes l’interface du fabricant ».Les mêmes reproches sont reproduits sur les réseaux sociaux et les forums dédiés à ce démodulateur depuis juin dernier.

 Lors de sa sortie dans les années 2012, l’Atlas HD 200, une version actualisée de l’Atlas HD100, avait été une solution idéale contre les cryptages des principales chaînes TV suivies par les Algériens en particulier, et les Maghrébins en général. Il offrait d’une part un accès direct à la TNT française, mais également aux chaînes cryptées du bouquet de CanalSatellite et les autres bouquets à péage français, italiens et espagnols.

 Mais, très vite, il est dépassé en qualité d’image notamment, par la concurrence, alors qu’il reste toujours aux frontières du piratage des codes d’accès aux chaînes cryptées. Comparativement à la concurrence des autres fabricants Algériens, il offre l’avantage aux utilisateurs de ne pas payer un abonnement annuel aux serveurs plus ou moins légaux installés en Europe.

 Cet avantage, en plus celui d’ouvrir la TNT française, fait qu’il est était très prisé, jusqu’à ces derniers mois, en Algérie mais également en Tunisie et au Maroc, où il est proposé à 1000 dirhams dans la joutya (centre commercial populaire) de Bab El had à Rabat et le grand marché aux puces  »Derb Ghellef » de Casablanca.

Source de l'article : cliquez-ici