Crime abject contre une fillet de 8 ans à Oran : Les...

Crime abject contre une fillet de 8 ans à Oran : Les âmes innocentes meurent en silence !

128
SHARE

La violence faite aux enfants fait désormais parler d’elle en Algérie. Outre les actes de kidnapping commis à l’encontre de cette catégorie vulnérable, des crimes ignobles suivent malheureusement les actes dont elle fait l’objet.

Ainsi, le sort réservé à une petite fillette, résidente au quartier «En-Nour», à l’Est de la ville d’Oran, choque les esprits et suscite l’indignation de l’opinion publique. Agée de 8 ans, la petit «Ghazala» ne verra plus le jour. Après s’être éclipsée, durant quelques heures, du domicile familial de ses parents, son corps sans vie a été retrouvé dans un domicile voisin.

Selon les services de la Sûreté de wilaya d’Oran, la petite fillette, ravie à ses parents, a disparue depuis dimanche 19/11/2017 à 11 heures. Après des recherches, elle a été retrouvée sans vie, au soir de cette journée macabre, dans le domicile d’un voisin de l’immeuble au quartier «En-Nour», à l’Est de la ville de l’Ouest du pays. Selon la même source, la petite fillette de 8 ans était retrouvée morte étranglée et son corps a été dissimulé dans un sac en plastique à l’intérieur d’un immeuble jouxtant le domicile familial.

Après la macabre découverte, le procureur près le tribunal d’Oran et un médecin légiste se sont déplacés sur les lieux pour élucider les circonstances de la mort atroce et abjecte de la victime, apprend la même source.

Cette triste nouvelle a laissé sans voix les habitants du quartier En-Nour et a jeté l’émoi et la consternation sur la population. Tels que les faits ont été présentés par la Police de la ville d’Oran, les parents de la victime de ce crime immoral ont constaté que leur fille n’est pas rentrée de l’école au moment convenu. Les parents ont lancé une alerte et des recherches ont été menées à l’effet de retrouver, malheureusement en vain, ce qu’ils ont de plus chère, dans la vie.

Par ailleurs, les éléments de la Sûreté de la wilaya d’Oran ont indiqué avoir mis la main, dimanche soir, sur une suspecte, une adolescente de 14 ans, présumée impliquée dans la mort de la petite écolière. Selon la police, l’adolescente a été arrêtée au niveau de la localité de «Chahid Mahmoud», connue également sous le nom de «Douar Boudjemaâ».

Selon les premiers éléments de l’enquête, qui suit son cours, la suspecte avait pris la fuite en direction de cette localité, avant qu’elle ne soit interceptée par les éléments des services de sécurité.

En attendant que toute la lumière soit faite autour de ce drame, la question de la violence faite aux enfants et la problématique de leur protection invite au débat. De surcroît, en ce jour de célébration de la Journée mondiale des droits de l’enfant.

Source de l'article : cliquez-ici