Procurations de vote délivrées à Bouira : Des citoyens crient à la...

Procurations de vote délivrées à Bouira : Des citoyens crient à la “tentative de fraude” à Zbarbar

15
SHARE

Des citoyens de la commune de Zbarbar (ouest de Bouira) ont fermé avant-hier le siège de leur APC dans le but de dénoncer “des soupçons de fraude” concernant le scrutin de jeudi. Ces citoyens affirment que des procurations de vote auraient été délivrées, selon eux, hors des délais réglementaires. “Pas plus tard que ce lundi, des procurations de vote ont été accordées à des certaines personnes étrangères à notre commune. Nous estimons que c’est une manœuvre qui vise à faciliter la fraude”, déclarent certains manifestants. Pour d’autres, ces procurations au profit de vieilles dames n’auraient pas dû être délivrées dimanche et lundi. “Plusieurs dizaines de procurations ont été délivrées dimanche et lundi après-midi”, attestera un protestataire. Interrogée à propos de cette affaire, Mme Saoudi Dalila, présidente de la Hiise (Haute instance indépendante de la surveillance des élections) locale, a indiqué que son instance a été saisie. “Nous avons été saisis par des citoyens, cependant je tiens à préciser que notre organisme n’est nullement concerné par cette affaire, puisque ce sont des juges qui délivrent ces procurations sur la base d’un dossier en bonne et due forme”, a-t-elle souligné. De leur côté, les services de la Drag (direction de la réglementation et l’administration générale) de Bouira précisent que les délais réglementaires pour la délivrance des procurations de vote sont de trois jours avant la date du scrutin. “Les procurations de vote ne peuvent plus être accordées, trois jours avant le jour J. La loi est claire à ce sujet”, affirme-t-on. Par ailleurs, sur un registre relativement insolite, le FLN de Bouira se dit “victime de tentatives de déstabilisation et de fraude” de la part de ces concurrents. D’ailleurs, la Hiise locale a été officiellement saisie par cette formation politique, nous a-t-on indiqué.

RAMDANE B.

Source de l'article : cliquez-ici