Enquête sur l’asphyxie au monoxyde de carbone : Manque d’aération, cause majeure

Enquête sur l’asphyxie au monoxyde de carbone : Manque d’aération, cause majeure

26
SHARE

Les services de Sonelgaz ont réalisé une enquête régionale portant sur les causes des accidents liés à l’émanation du monoxyde de carbone, essentiellement en période de grand froid. Les résultats de ce travail révèlent que l’anomalie récurrente “confirmée par notre diagnostic d’un échantillon représentatif d’installations intérieures gaz de nos clients ménage d’Alger, générant un risque potentiel élevé d’asphyxie, reste à 90% le manque d’aération et l’impossibilité d’évacuation de l’air vicié”. À cette cause majeure se greffent des problèmes d’évacuation des gaz brûlés, chauffage-gaz et chauffe-bain non raccordés à un conduit d’évacuation, installation non conforme aux normes de sécurité (chauffe-bain et chauffe-eau installés à l’intérieur de la salle de bains ou des sanitaires)… À ce titre, la Société de distribution de l’électricité et du gaz d’Alger (SDA) mène, cette année aussi, une campagne de sensibilisation aux risques liés à la mauvaise utilisation du gaz. Parmi les consignes données, ne pas obstruer les conduits d’aération, s’assurer que les appareils de combustion sont correctement installés…

Source de l'article : cliquez-ici