Comment faire pour éloigner les moustiques ?

Guide des plantes à cultiver pour une saison sans moustiques

Le bourdonnement caractéristique des moustiques ne réjouit personne. Ni les piqûres qu’ils laissent sur la peau. Parmi les différents remèdes naturels, nous recommandons les plantes répulsives et certaines huiles essentielles, qui dégagent une odeur désagréable pour ces petits insectes gênants.

Le géranium

Sur les balcons et les terrasses, mais aussi dans les jardins, on peut cultiver le géranium, très répandu. Il libère un parfum naturel au pouvoir répulsif, à tel point qu’il a été surnommé « la voie de la moustique ».
Il est également idéal pour ceux qui n’ont pas la main verte ou qui n’ont pas assez de temps. En effet, le géranium se contente d’un pot de la bonne taille, d’une position dans des endroits chauds complètement exposés au soleil ou à l’ombre partielle et d’un arrosage régulier. S’il est alors possible d’enlever régulièrement les fleurs et les feuilles mortes, ainsi que les petites branches sèches, les fleurs seront toujours généreuses.

Lavande

Cette plante, connue de tous pour son parfum délicat et les fascinantes tonalités violettes de ses fleurs, possède également de précieuses propriétés anti-moustiques. Son odeur extrêmement agréable pour les gens est tout aussi désagréable pour les moustiques, surtout si c’est la Lavandula Hybrida, plus connue sous le nom de « Lavandin », qui est la plus parfumée.

Citronnelle

C’est une plante qui atteint un mètre de hauteur et ses feuilles produisent une forte odeur, semblable à celle du citron, qui éloigne comme par magie les moustiques et autres insectes volants.
La citronnelle s’adapte à tous les types de sols et même aux climats tempérés, sans exigences particulières. L’idéal est de le placer dans des endroits ensoleillés, mais les endroits partiellement ombragés sont également bons. Elle peut être cultivée en pot ou dans le jardin, en gardant à l’esprit que la première solution permettra de déplacer la plante dans un endroit plus abrité si l’hiver est assez rigide, et de la placer là où de temps en temps elle est plus utile comme répulsif.

Herbe à chat

La fonction anti-moustique de cette plante, également appelée nepeta cataria, permet d’éviter les piqûres gênantes : elle est dix fois plus efficace que les répulsifs chimiques riches en diéthyltoluamide.
De plus, elle a l’avantage d’être une plante herbacée de culture très simple. Elle pousse bien dans le terreau et est arrosée tous les 10-15 jours, entre avril et octobre, en évitant toujours la stagnation de l’eau dans la soucoupe. Si vous avez un jardin, il peut être cultivé également en pleine terre : il ne craint pas le froid, tolérant les températures hivernales inférieures à -15°C .
L’huile essentielle obtenue à partir de l’herbe à chat peut également venir à la rescousse pour la prévention des piqûres d’insectes.

Marigold

Cette plante possède des fleurs orange vif qui dégagent une odeur intense avec un effet répulsif contre les moustiques et autres insectes, y compris les parasites.


Le Calendula officinalis

C’est une plante rustique, c’est pourquoi il est très facile de le cultiver aussi bien en pleine terre, au bord des buissons, qu’en pots, qui peuvent être placés sur le rebord des fenêtres ou près de l’entrée de la maison. Si vous avez la chance d’avoir un potager, il peut être planté à proximité des légumes car son système racinaire améliore le sol et est capable d’éloigner les parasites dangereux du sol, tels que les nématodes.

L’huile essentielle de calendula

Elle n’éloigne pas les moustiques, mais est une panacée en cas de piqûre. Il est indiqué chaque fois que vous avez besoin d’apaiser les irritations dues à l’utilisation d’une couche. Bien qu’il soit destiné aux bébés, ou en tout cas aux très jeunes enfants, vous pouvez l’utiliser pendant la grossesse, par exemple pour garder la peau du ventre élastique, ou comme huile de souci traditionnelle.